boulange livre

Schiacciata con l’uva ou galette aux raisins et huile d’olive

 

Avoir un livre de Julie Andrieu dans les mains, c’est toujours partir pour des voyages gourmands, souvent cosmopolites et plein de fantaisie. All my best desserts ne déroge pas à la règle. Cet ouvrage est un joli parcours à travers les saveurs de l’enfance, de partage, de légèreté, d’audace, d’évasion et de petites choses à croquer… Les recettes ne demandent pas de matériel de pro ni même de passer la journée en cuisine pour obtenir un beau et bon dessert :). 
 
En tout il y a 150 recettes pour toutes les saisons, les occasions, les humeurs et les envies. A noter aussi que les intolérants au gluten ou bien au lactose ou aux oeufs ne sont pas oubliés ! Le livre comporte un index bien utile répertoriant les recettes sans allergènes. 
 
Parmi toutes les recettes qui me font de l’oeil, il y a ces cookies sans farine, ce blanc-manger aux amandes et compote d’abricots & miel, ce clafoutis brûlé de bananes au citron vert et lait de coco, ces madeleines au chocolat coeur coulant ou bien encore ce flan parisien inspiré de Jacques Génin. Et puis, je suis tombée d’amour pour un recette italienne, de Toscane plus précisément : la schiacciata con l’uva ou galette aux raisins et huile d’olive. A mi-chemin entre le pain et la pizza, son nom signifie « aplatie ». L’origine de cette recette remonte très loin, elle aurait été préparée des l’époque étrusque, exclusivement à la période des vendanges. En Italie, elle se déguste froide mais Julie la préfère tiède pour profiter de son croustillant. Et je suis bien d’accord ! 
 

 

All my best dessert – Julie Andrieu
Alain Ducasse Editions

Schiacciata con l'uva

Schiacciata con l’uva

Galette aux raisins italienne
Imprimer la recette Epingler
Portions :8 personnes
Type de plat : boulange
Cuisine : Italienne
Temps de préparation 30 minutes
Temps de cuisson 40 minutes
Temps de repos 1 heure 30 minutes

Ingrédients

Pour la pâte

  • 300 g de farine T65
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 30 g de sucre 40 g pour Julie
  • 20 cl d’eau tiède
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1/2 cuillère à café de graines d’anis facultatif
  • 1 bonne pincée de sel

Pour la garniture

  • 800 g de raisins noirs juteux et parfumés type muscat
  • 40 g de sucre 50 g pour Julie
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 brins de thym romarin pour Julie

Instructions

Préparation de la pâte

  • Verser la farine dans un grand saladier, ajouter la levure et le sucre puis mélanger.
  • Verser l’eau tiède en filet puis le sel en pétrissant à la main ou au robot à vitesse très lente.
  • Ajouter l’huile d’olive et les graines d’anis (facultatiet continuer de pétrir pendant 5 à 7 minutes jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène.
  • Placer la pâte dans un grand saladier propre et fariné.
  • Fariner le dessus de la pâte et couvrir d’un torchon humide.
  • Laisser doubler de volume dans un endroit chaud pendant au moins 1 heure.

Préparation de la garniture

  • Verser l’huile d’olive dans une casserole et ajouter le romarin (ou le thyet porter à frémissement.
  • Eteindre le feu , couvrir, laisser tiédir et infuser.
  • Pendant ce temps, laver les raisins, les égrapper puis les sécher dans un papier absorbant.
  • Cuisson de la schiacciata
  • Huiler légèrement une plaque allant au four de 35 x 20cm minimum et saupoudrer de sucre.
  • Couper la boule de pâte en deux parts égales et en étaler une sur la plaque.
  • Recouvrir des 2/3 des raisins, saupoudrer du reste de sucre et arroser d’huile d’olive filtrée.
  • Déposer le reste de pâte sur le dessus et bien l’étirer pour qu’il recouvre les raisins.
  • Enfoncer le reste des raisins sur la pâte et parsemer de quelques feuilles de romarin (ou thym).
  • Ecraser avec la paume des mains pour souder les pâtes entre elles.
  • Couvrir d’un papier cuisson huilé puis d’un torchon humide et chaud. Laisser lever 30 minutes.
  • Préchauffer le four à 180°C et enfourner pour 40 minutes.

Service

  • A la sortie du four, attendre 15 minutes avant de découper en parts.
  • Déguster tiède et avec les doigts, c’est meilleur !

3 Commentaires

Laisser un commentaire